La communication

Une bonne communication est nécessaire pour la réussite d’un projet. L’information et l’échange doivent être assurés à deux niveaux :

  • à l'interne du projet entre les acteurs du projet
  • à l'externe du projet auprès du « grand public ».

Interne au projet

Pour lancer le projet et pour son bon déroulement, il faut une coordination et un échange d’informations efficaces entre les différents acteurs du projet:

  • les agriculteurs impliqués dans le projet,
  • le ou les porteurs de projet,
  • les autorités,
  • la personne chargée de la récolte, de l’analyse des données et de la mise en place des objectifs (biologiste par exemple),
  • les autres acteurs du territoire potentiellement impliqués selon le projet.

Ce travail d’information doit impérativement commencer bien avant que le projet ne démarre. Il devra suivre ensuite le projet dans son intégralité.

Externe au projet

La communication auprès du grand public permet de montrer ce que les agriculteurs entreprennent en faveur de la nature et permet également de faire accepter le projet en lui-même. Pour cela, il existe différents moyens de communication, comme :

  • réaliser un article dans la presse locale une à deux fois par an,
  • exposer des posters attractifs concernant le projet dans diverses manifestations locales,
  • mettre en place des panneaux d’informations didactiques à proximité des surfaces de compensation écologique,
  • organiser une journée d’information sur le terrain (principe des portes ouvertes),
  • organiser une manifestation publique -fête- pour le lancement du projet (apéro, brunch, etc.),
  • organiser un marché avec la vente de produits liés au projet de réseau, comme par exemple les fruits de vergers d’arbres fruitiers haute-tige,
  • faire participer des élèves des écoles environnantes au projet, en réalisant par exemple certaines mesures telles que la plantation d’une haie.

Pour réaliser cette communication (interne et externe), il est très utile de désigner un animateur dont les qualités requises sont la motivation, le dynamisme et la facilité dans le relationnel.

Suivant les projets, il peut s’agir de:

  • l’initiateur ou du porteur de projet,
  • d'un conseiller agricole,
  • du biologiste chargé de planifier le projet,
  • ou éventuellement d’un professionnel.

A titre d’exemple, la plupart des projets réalisés à ce jour ont pour animateur soit l’agriculteur - ayant initié le projet et/ou étant le porteur de projet - soit le biologiste chargé de la planification et/ou de l’accompagnement du projet.

Une bonne communication facilite également la recherche de soutiens financiers. En effet, grâce à un bon travail d’information il est plus aisé de récolter des fonds (notamment pour le financement des coûts liés à la planification ou à la réalisation de certaines mesures).

Dernière mise à jour : 20.02.2015