Initiation et organisation du projet

Qui peut initier un projet ?

Un projet peut être initié par des agriculteurs, une commune, une association ou un canton.

Quelque soit l’origine du projet, les agriculteurs doivent être consultés et intégrés le plus rapidement possible. Leur implication assure la réussite et la durabilité du projet.

Comment démarrer un projet ?

Réunir les personnes susceptibles d’être intéressées par le projet :

  • agriculteurs,
  • commune,
  • associations protection de la nature,
  • gardes-faune, etc.

Désigner des porteurs de projet (une ou plusieurs personnes). Les porteurs de projet sont responsables du financement du projet, de sa réalisation et servent d’interlocuteurs avec le canton.

L'élaboration et l’accompagnement d’un projet nécessitent des connaissances :

  • en biologie pour analyser la situation, établir le plan de l’état initial, choisir les espèces à favoriser, et fixer les objectifs et les mesures du projet.
  • en agronomie pour que les mesures proposées soient applicables et adaptées aux conditions et contraintes des exploitations.

L’accompagnement du projet par des spécialistes (un conseiller agricole et un biologiste p. ex.) est recommandé.
La participation d'une personne capable de communiquer facilement, notamment avec les agriculteurs, est un grand atout.

 

Comment choisir le périmètre?

Le projet doit être élaboré pour un périmètre défini. Certains cantons ont fixé une taille minimale pour le périmètre. Sa délimitation peut se baser sur :

  • les besoins des espèces que l’on cherche à favoriser (voir aussi le choix des espèces cibles et caractéristiques),
  • des limites géographiques ou topographiques (unité paysagère),
  • des limites politiques ou administratives (communes, districts),
  • les limites des exploitations intéressées à participer au projet.

La mise en place d’un projet de réseau est un processus dynamique ! Un réseau peut être complété au cours du temps en fonction de l’intérêt des agriculteurs voisins.

Quelles sont les synergies possibles ?

Se renseigner sur les projets en cours dans ou à proximité du périmètre :

  • autres projets de mise en réseau,
  • projets d’aménagement du territoire (amélioration foncière AF, planification directrice, etc.),
  • projets de protection de l’environnement (érosion, protection des eaux souterraines, etc.),
  • projets de protection de la nature (plans d'action pour la conservation d’espèces, réseau écologique national REN, sites prioritaires pour les prairies et pâturages secs de Suisse PPS, etc.).

La mise en place d’un réseau écologique peut également être initiée par d’autres projets, comme une Conception d’évolution du paysage (CEP) ou un parc d’importance nationale. Ces projets prennent en compte d’autres thématiques (forêt, loisirs, etc.).

Dernière mise à jour : 20.02.2015