OQE.CH 18.10.2019
Données générales
Canton BE
Nom du projetLes Trois Vaux
Commune Belprahon ,   Bévilard ,   Champoz ,  
Châtelat ,   Corcelles (BE) ,   Court ,  
Crémines ,   Eschert ,   Grandval ,  
Loveresse ,   Malleray ,   Monible ,  
Moutier ,   Perrefitte ,   Pontenet ,  
Rebévelier ,   Reconvilier ,   Roches (BE) ,  
Saicourt ,   Saules (BE) ,   Schelten ,  
Seehof ,   Sornetan ,   Sorvilier ,  
Souboz ,   Tavannes
Porteur du projet Fondation Rurale Interjurassienne
Concepteur LE FOYARD
Origine Initiative de l'Association Régionale Jura–Bienne
Objectifs généraux Améliorer la qualité des surfaces (exploitation adéquate ; zones tampon)
Remplacer les SCE de moindre valeur par des SCE de qualité
Maintenir et augmenter la surface des surfaces écologiques existantes
Relier les surfaces en constituant un réseau, continu ou non
Créer des biotopes relais
Créer de nouvelles SCE tout en maintenant et optimisant celles en place
Synérgie
Autres synergies
Année de début 2011
Année de fin
Dans tout le périmètre Périmètre (ha) : 21671.00
SAU totale (ha) : 6448.00
SPB totale (ha) : 676.40
SPB avec qualité (ha) : 0.00
En réseau Nombre d'exploitations :
SPB en réseau (ha) :
dont : 0 arbres fruitiers haute-tige
0 arbres isolés indigènes
Remarques Rapport réalisé par Le Foyard et Natura
Année de l'état des données 2011
Date de la dernière mise à jour 26.09.2012
Accès public Oui
Espèces cibles et caractéristiques
Espèce Importance Tendance
Alauda arvensis, Alouette des champs Cible
Anthus trivialis, Pipit des arbres Cible
Boloria titania, Nacré porphyrin Cible
Brenthis ino, Nacré de la Sanguisorbe Cible
Chorthippus montanus, Criquet palustre Cible
Euthystira brachyptera, Criquet des Genévriers Cible
Lacerta agilis, Lézard des souches Cible
Lanius collurio, Pie-grièche écorcheur Cible
Lepus europaeus, Lièvre brun Cible
Lycaena hippothoe, Cuivré écarlate Cible
Narcissus pseudonarcissus, Jonquille Cible
Orthetrum coerulescens, Orthétrum bleuissant Cible
Phoenicurus phoenicurus, Rougequeue à front blanc Cible
Platycleis albopunctata albopunctata, Decticelle chagrinée Cible
Zygaena filipendulae, Zygène de la filipendule Cible
Suivi biologique des espèces Oui
Types de surface concernés et mesures
Type de surface Mesure Espèce
Arbre fruitier haute-tige (SCE) Au minimum 10 arbres et occuper 20 ares
1 nichoir pour 10 arbres (nichoirs à insectes admis)
Arbres morts et parties mortes des arbres maintenus jusqu’à leur chute ou débités en tas de bois maintenus dans le verger
Rajeunissement: au moins un jeune arbre (<20 ans) pour 10 arbres
En cas de prairie peu intensive avec qualité ou extensive au pied des arbres, une fauche anticipée de 75% de la surface est possible (fauche étagée)
Engraissement nul ou aux conditions des prairies peu intensives
Arbres isolés indigènes adaptés au site et allées d’arbres (SCE) Conifères non imputables
Vomporter au minimum 5 arbres si ils font partie d’une allée ou présence d’un arbre de valeur (périmètre >170 cm),
Tajeunissement assuré: à partir de 10 arbres annoncés, au moins un jeune arbre (<20 ans) sur 10
Accepter la pose de nichoirs
Autre Bords de cours d'eau (Non SCE) Protection du bétail par une clôture (accès ponctuels à l’eau admis)
Autre Bords de cours d'eau (Non SCE) Surface à litière: chaque année une berge non fauchée sur trois mètres de large au minimum
Bande culturale extensive (SCE) Ensemencement de la culture: max. 50 % de la quantité prévue pour la culture principale
Largeur minimale de 6 m (3 m en bordure d’une autre SCE)
Fossés humides, mares, étangs (SCE)
Haie, bosquet champêtre et berge boisée (SCE) Protection du bétail par une clôture (accès ponctuels à l’eau admis)
Haie, bosquet champêtre et berge boisée (SCE) Sans qualité OQE:
Berges boisées: bande herbeuse jusqu’à 6m de l’eau ; fauche/pâture biennale alterne sur 3 m de large au moins.
Haie, bosquet champêtre et berge boisée (SCE) Sur pâturages extensifs:
Respect des exigences minimales en matière de qualité de l’OQE.
Haie, bosquet champêtre et berge boisée (SCE) Une structure (murgier, tas de branche ou de bois issus de l’entretien) au pied de la haie tous les 30 m, côté sud de préférence
Bande herbeuse de 5 mètres d’un côté de la haie (ensoleillé de préférence)
Murs de pierres sèches (SCE)
Ourlet sur terres assolées (SCE) Mise en en parallèle de zones d’habitations, de routes et de chemins revêtus proscrite
Fauche lors de la dernière coupe
Conditionneuses déclenchées, idéalement, faucheuse à barre / motofaucheuse
Pâturage boisé (SCE) > 20 ares
Mulching interdit (sauf application ciblée contre chardons et autres indésirables)
> 5 % de structures dans le pâturage: buissons, arbres isolés de valeur (toutes essences indigènes sauf épicéa, hêtre et frêne <50 cm DHP y compris fruitiers à haute-tige), tas de branches et de pierres
5 – 10 % de surface sous-utilisée sont écologiquement nécessaires et doivent être aménagés en conséquence (au besoin par clôturage)
En cas de présence de jonquilles (> 5 plants / m2) ou de plantes rares (orchidées, … ; > 10 plants / a), 1 % de structures constituant un maillage de < 50 m suffisent
Embroussaillement inférieur à 40%,
Aucune atteinte au sol (girobroyage…),
Ensemencements interdits (hormis suite à des dégâts),
Date de première pâture libre sauf en cas de contre-indications de l’organisme de mise en oeuvre
Conduite en pâturage permanent ou temporaire possible
Pâturage boisé (SCE) Engrais de ferme déconseillé mais admis 1x/an, aux conditions des prairies peu intensives, si accord de l’autorité forestière (Division Forestière 8)
Pâturage boisé (SCE) Pâturages humides:
La végétation marécageuse (au moins 10% de la surface avec renouée bistorte, filipendule, carex, joncs…) tient lieu des 5% de structures exigées et des 5% de surface sous-utilisée exigées
Charge maximale de 1,5 pâquiers normaux / ha (=1.5 UGB sur 100 jours)
Pâturage extensif (SCE) > 20 ares
Mulching interdit (sauf application ciblée contre chardons et autres indésirables)
> 5 % de structures dans le pâturage: buissons, arbres isolés de valeur (toutes essences indigènes sauf épicéa, hêtre et frêne <50 cm DHP y compris fruitiers à haute-tige), tas de branches et de pierres
5 – 10 % de surface sous-utilisée sont écologiquement nécessaires et doivent être aménagés en conséquence (au besoin par clôturage)
En cas de présence de jonquilles (> 5 plants / m2) ou de plantes rares (orchidées, … ; > 10 plants / a), 1 % de structures constituant un maillage de < 50 m suffisent
Embroussaillement inférieur à 40%,
Aucune atteinte au sol (girobroyage…),
Ensemencements interdits (hormis suite à des dégâts),
Date de première pâture libre sauf en cas de contre-indications de l’organisme de mise en oeuvre
Conduite en pâturage permanent ou temporaire possible
Pâturage extensif (SCE) Pâturages humides:
La végétation marécageuse (au moins 10% de la surface avec renouée bistorte, filipendule, carex, joncs…) tient lieu des 5% de structures exigées et des 5% de surface sous-utilisée exigées
Charge maximale de 1,5 pâquiers normaux / ha (=1.5 UGB sur 100 jours)
Prairie extensive (SCE) 5-10% de la prairie non exploités à chaque fauche. La surface non exploitée peut être déplacée à chaque fauche (recommandé), et sera disposée prioritairement le long de structures (lisières, haies, talus, cours d’eau). Ces 5-10% ne recevront aucun engrais
Ces 5-10% non fauchés peuvent être disposés de manière fixe durant les 6 ans du contrat. Dans ce cas, ces 5-10% sont à faucher pour moitié l’année suivant le début du contrat, lors de la dernière coupe, l’autre moitié un an plus tard (fauche biennale alterne)
Si la prairie borde une SCE type 11,12 ou 13, il suffit de maintenir une bande de 1m au contact de l’objet, d’au moins 0.5 a, qui ne sera pas fauchée lors de la 1ère coupe
Pâture d’automne (dès le 1er septembre) peut être pratiquée sur toute la surface (sauf si les 5-10% sont disposés de manière fixes)
L’ensilage du fourrage peut être autorisé mais uniquement après le 1er septembre
Prairie extensive (SCE) Conditionneuses déclenchées, idéalement, faucheuse à barre / motofaucheuse,
Fourrage séché au sol (pas d’ensilage directement après la fauche sauf exceptions dûment fondées (orages))
Prairie extensive (SCE) Date de la première fauche anticipée et déterminée par l’organisme de mise en oeuvre, ceci uniquement dans les cas ou la composition botanique peut être améliorée (problèmes de rhinanthes, chardons…). Seconde fauche au minimum 8 semaines plus tard.
5-10% de la prairie non exploités à chaque fauche (voire mesures précédentes)
Prairie extensive (SCE) Fauche dès le 1er août des zones à renouées bistorte de la prairie désignées par l’organisme de mise en oeuvre
Si plus de 5 fleurs de jonquilles par mètre carré peuvent prétendre à la contribution réseau sans appliquer d'autres mesures que les conditions générales
L’ensilage du fourrage peut être autorisé pour les prairies avec qualité mais uniquement après le 1er septembre
Prairie extensive (SCE) Prairies à fauche échelonnée:
La moitié au maximum de la surface peut être fauchée 10 jours avant la date de fauche officielle selon l’OPD (1er juillet pour les ZM I et II) ; le solde doit être fauché au minimum 20 jours plus tard.
Prairie peu intensive (SCE) 5-10% de la prairie non exploités à chaque fauche. La surface non exploitée peut être déplacée à chaque fauche (recommandé), et sera disposée prioritairement le long de structures (lisières, haies, talus, cours d’eau). Ces 5-10% ne recevront aucun engrais
Ces 5-10% non fauchés peuvent être disposés de manière fixe durant les 6 ans du contrat. Dans ce cas, ces 5-10% sont à faucher pour moitié l’année suivant le début du contrat, lors de la dernière coupe, l’autre moitié un an plus tard (fauche biennale alterne)
Si la prairie borde une SCE type 11,12 ou 13, il suffit de maintenir une bande de 1m au contact de l’objet, d’au moins 0.5 a, qui ne sera pas fauchée lors de la 1ère coupe
Pâture d’automne (dès le 1er septembre) peut être pratiquée sur toute la surface (sauf si les 5-10% sont disposés de manière fixes)
L’ensilage du fourrage peut être autorisé mais uniquement après le 1er septembre
Prairie peu intensive (SCE) Conditionneuses déclenchées, idéalement, faucheuse à barre / motofaucheuse,
Fourrage séché au sol (pas d’ensilage directement après la fauche sauf exceptions dûment fondées (orages))
Prairie peu intensive (SCE) Date de la première fauche anticipée et déterminée par l’organisme de mise en oeuvre, ceci uniquement dans les cas ou la composition botanique peut être améliorée (problèmes de rhinanthes, chardons…). Seconde fauche au minimum 8 semaines plus tard.
5-10% de la prairie non exploités à chaque fauche (voire mesures précédentes)
Prairie peu intensive (SCE) Fauche dès le 1er août des zones à renouées bistorte de la prairie désignées par l’organisme de mise en oeuvre
Si plus de 5 fleurs de jonquilles par mètre carré peuvent prétendre à la contribution réseau sans appliquer d'autres mesures que les conditions générales
L’ensilage du fourrage peut être autorisé pour les prairies avec qualité mais uniquement après le 1er septembre
Prairie peu intensive (SCE) Prairies à fauche échelonnée:
La moitié au maximum de la surface peut être fauchée 10 jours avant la date de fauche officielle selon l’OPD (1er juillet pour les ZM I et II) ; le solde doit être fauché au minimum 20 jours plus tard.
Surface à litière (SCE) Conditionneuses déclenchées ; idéalement, faucheuse à barre / motofaucheuse
Fourrage séché au sol (pas d’ensilage ni de balles rondes)
Fauche triennale (p. ex. 50% / 50% / 0% ou 33% / 33% / 33%)
Fauche de 50 % maximum de la surface la même année
Pas de pâture
Surfaces rudérales, tas d’épierrage et affleurements rocheux (SCE)
Contact
Nom du contact Perrenoud
Prénom Alain
Institution LE FOYARD
Adresse Rte de Port 20
2503 - Biel/Bienne
Téléphone 032 365 16 06
E-mail foyard@bluewin.ch
Site Web http://www.frij.ch/CMS/default.asp?ID=718&Language=FR
Lien vers les données du projet bff-spb.ch