Jachères tournantes

Les jachères tournantes sont des surfaces semées d’herbacées sauvages indigènes qui entrent dans la rotation des cultures.

Du printemps à l’automne, leur floraison embellit le paysage. La couverture végétale assure une protection contre l’érosion toute l’année. Alouettes des champs et lièvres y trouvent tranquillité et nourriture pour l’élevage de leurs jeunes. Les jachères tournantes abritent également un grand nombre d’invertébrés dont des auxiliaires comme les syrphes, coccinelles, carabes ou araignées.

Principales conditions et charges selon l'OPD

Niveau de qualité I

Situation

 

  • Uniquement en région de plaine (ZP, ZC)
  • Surfaces qui, avant d’être ensemencées, étaient utilisées comme terres ouvertes (pas de prairies temporaires) ou pour des cultures pérennes

 

Largeur de la bande et surface

 

  • -

 

Ensemencement

 

  • Semis d’un mélange de plantes sauvages indigènes recommandé par l'OFAG
  • Entre le 1er septembre et le 30 avril

 

Fumure

 

  • Aucune

 

Produits phytosanitaires

 

  • Aucun, traitement par foyer (quelques m2 !) possible pour les plantes à problème

 

Entretien

 

  • Coupe autorisée entre le 1er octobre et le 15 mars sur la moitié de la surface seulement
  • Broyage admis

 

Durée d'utilisation obligatoire

 

  • Jachère tournante annuelle : au moins jusqu’au 15 février de l’année suivant l’année de contributions
  • Jachère tournante bis- ou trisannuelle : au moins jusqu’au 15 septembrede la dernière année de contributions

 

Critères d'exclusion

 

  • Liseron : taux de couverture de plus de 33 % de la superficie totale ou
  • Chiendent : taux de couverture de plus de 33 % de la superficie totale ou
  • Part totale de graminées (y c. repousses de céréales): taux de couverture de plus de 66% de la superficie totale au cours la 1ère jusqu’ à la 4ème année ou
  • Rumex (lampé) : plus de 20 plantes par are ou
  • Chardon des champs : plus d’un foyer de chardons par are (= 5 pousses par 10 m²) ou
  • Ambroisie (Ambrosia artemisiifolia): aucune tolérance (obligation d’annonce et de lutte)

 

Contributions

 

 

Emplacements adaptés

 

  • Terrains pauvres en éléments nutritifs, caillouteux et ensoleillés
  • Absence ou peu de plantes problématiques

 

Mesures favorables à la faune et à la flore

 

  • Laisser le plus longtemps possible au même emplacement
  • Renoncer à la fauche (broyage)
  • Ne pas installer le long d’une route à fort trafic

 

Dernière mise à jour : 12.04.2016