Surfaces viticoles présentant une biodiversité naturelle

La vigne est souvent implantée dans des zones à haut potentiel biologique. Ce potentiel ainsi que les conditions de culture, pour autant qu'elles soient modérées, permettent le développement d'un milieu riche et diversifié.

Le parchet de vigne complété de structures (buisson, arbre isolé, mur de pierres sèches, murgier, etc.) et de milieux annexes (haie, bosquet, fossé, surface rudérale) peuvent dès lors présenter une richesse en espèces animales et végétales considérable.

Principales conditions et charges selon l'OPD

Niveau de qualité I

Fumure

 

  • Autorisée seulement sous les ceps

 

Produits phytosanitaires

 

  • Uniquement herbicides foliaires sous les ceps
  • Traitement plante par plante contre les plantes à problèmes
  • Pour lutter contre les insectes, les acariens et les maladies fongiques seuls sont admis les méthodes biologiques et biotechniques ou les produits chimiques de synthèse de la classe N (préservant les acariens prédateurs, les abeilles et les parasitoïdes)

 

Fauche

 

  • Fauche alternée un interligne sur deux; intervalle de 6 semaines au minimum entre deux fauches de la même surface
  • Fauche de l’ensemble de la surface autorisée juste avant la vendange
  • Broyage admis

 

Travail du sol

 

  • Incorporation superficielle de la matière organique (mulch) autorisée, chaque année, dans un interligne sur deux

 

Entretien et récolte

 

  • L‘exploitation normale des vignes doit être garantie

 

Zone de manoeuvre et chemins d’accès privés (talus, surfaces attenantes)

 

  • Couverture du sol par une végétation naturelle
  • Aucune fumure
  • Aucun produit phytosanitaire; traitement plante par plante contre les plantes à problèmes autorisé

 

Critères d'exclusion

 

  • Part totale de graminées de prairies grasses et de dent-de-lion supérieure à 66% de lasurface totale (surface viticole et zone de manoeuvre) ou
  • Couverture de plantes néophytes envahissantes de plus de 5%

 

Durée d’utilisation obligatoire

 

  • Au minimum 8 ans

 

Niveau de qualité II

 

  • Pour atteindre la qualité minimale requise, la surface doit abriter les espèces végétales indicatrices et les éléments de structure nécessaires
  • Des dérogations aux principes du niveau de qualité I peuvent être autorisées en accord avec les services cantonaux de protection de la nature

 

Contributions

 

 

Mesures favorables à la faune et à la flore

 

  • Renoncer aux herbicides sous les ceps (p. ex. implanter une flore peu concurrentielle pour la vigne, utiliser une faucheuse interceps ou une décavailloneuse interceps, etc.)
  • Dans les interlignes, préférer une fauche, plus respectueuse de la microfaune plutôt que le broyage
  • Si les conditions de culture le permettent, augmenter l’intervalle de fauche à 8 semaines pour diminuer la pression sur la flore et la faune
  • Un travail du sol périodique et superficiel favorise les plantes à bulbe printanières comme p. ex. la gagée
  • Maintenir ou installer des structures sur ou à proximité de la surface cultivée : tas de pierres, murs de pierres sèches, haies, arbres isolés
  • Les milieux pionniers à végétation clairsemée (p. ex. chemins de terre, talus de loess) sont utilisés par les abeilles solitaires et les guêpes fouisseuses pour creuser leur nid

 

Dernière mise à jour : 26.11.2015