Bandes fleuries pour pollinisateurs et autres organismes utiles

Les Bandes fleuries pour les pollinisateurs et les autres organismes utiles, sont considérées comme des surfaces de promotion de la biodiversité semées avec des fleurs sauvages indigènes et des plantes cultivées. Ces surfaces sont directement implantées dans les champs. La durée de présence est d’au moins 100 jours.

Ces surfaces contribuent, grâce à leur richesse en pollen et nectar, à combler le manque et à améliorer l’offre en nourriture pour les pollinisateurs et autres auxiliaires pendant les mois d’été.
Les bandes fleuries, en place pour moins d’une année, ne permettent aux pollinisateurs et aux auxiliaires d’accomplir leur cycle de développement et d’hivernage que partiellement. Afin de garantir des abris et des possibilités d’hivernage après la récolte, combiner les bandes fleuries avec d’autres éléments favorables à la biodiversité.

Principales conditions et charges selon l'OPD

Niveau de qualité I

Situation

 

  • Uniquement en région de plaine (ZP et ZC)
  • Surfaces qui, avant le semis, étaient utilisées comme terres assolées ou pour des cultures pérennes.

 

Annonce


  • La bande fleurie est une culture principale à annoncer avec le code 572

 

Largeur de la bande

 

  • Différentes surfaces au maximum 50a

 

Ensemencement

 

  • Semis de mélanges de plantes sauvages indigènes autorisés par l’OFAG

 

Date de semis


  • Avant le 15 mai.
  • Réensemencement chaque année

 

Fumure

 

  • Aucune fumure

 

Produits phytosanitaires

 

  • Aucun

 

Entretien

 

  • En cas de forte pression des mauvaises herbes, une coupe de nettoyage est autorisée.

 

Durée d'utilisation obligatoire

 

  • Au minimum 100 jours

 

Imputation PER

 

  • La part de bandes fleuries pour les pollinisateurs et les autres organismes utiles est limitée à 50% au maximum de la part de SPB requise.

 

Contributions

 

 

Emplacements adaptés

 

  • Emplacement ensoleillé
  • L’installation de bandes fleuries convient en règle générale à tous les types de sol
  • Les emplacements à forte pression d’adventices ou de plantes à problèmes sont à éviter
  • éviter la mise en place de bandes fleuries adjacentes à une prairie naturelle (pression des limaces)

 

Mesures favorables à la faune et à la flore

 

  • L’utilité des bandes fleuries est encore accrue lorsque celles-ci sont placées au milieu de la parcelle.
  • renoncer autant que possible à la coupe de nettoyage
  • combiner les bandes fleuries avec d’autres éléments favorables à la biodiversité (p. ex. jachères florales, haies, prairies extensives, petites structures, etc.).
  • La distance entre les surfaces riches en fleurs et les éléments de structures ne devrait pas dépasser 200 à 300 m.

 

Dernière mise à jour : 05.04.2017

En savoir plus

Bases légales