Haies, bosquets et berges boisées

Les haies, bosquets et berges boisées structurent le paysage et en tant que corridor ou biotope-relais facilitent la circulation des espèces.

Les haies composées de nombreux buissons indigènes, à fruit ou épineux, de vieux arbres à cavités, de bois mort offrent nourriture et arbi à de nombreux animaux.

Pour l’agriculture, elles fournissent une protection contre le vent, préviennent l’érosion des sols et offrent ombrage au bétail.

Principales conditions et charges selon l'OPD

Niveau de qualité I

Boisement

 

  • Aucune fumure
  • Aucun produit phytosanitaire
  • Entretien approprié, par tronçon, sur un tiers de la surface au plus, à effectuer pendant la période de repos de la végétation

 

Bande herbeuse

 

  • Des deux côtés de la bande boisée, d’une largeur de 3 à 6 m
  • Les charges liées aux bordures tampon sont applicables
  • Au moins une coupe tous les 3 ans avec exportation du produit de fauche obligatoire (broyage interdit)
  • Dates de 1ère coupe et pâture d’automne: comme pour les prairies extensives
  • Dans les pâturages, utilisation pour le pacage autorisée, première utilisation au plus tôt à la date de 1ère coupe des prairies extensives

 

Durée d'utilisation obligatoire

 

  • Au minimum 8 ans

 

Imputation

 

  • La bande boisée et la bande herbeuse sont à annoncer ensemble en tant que haie (code 852)

 

Niveau de qualité II

Boisement

 

  • Largeur de la bande boisée 2 m au minimum (sans bandes herbeuses)
  • Exclusivement des espèces indigènes d'arbres et de buissons
  • Au moins 5 espèces différentes d'arbres et de buissons par 10 m courants
  • Au moins 20% de buissons épineux ou 1 arbre caractéristique du paysage rural par 30 m courants (circonférence du tronc au min. 1.5 m à 1.7 m du sol)

 

Bande herbeuse

 

  • Maximum 2 utilisations par année au total
  • 1ère moitié de la bande au plus tôt à la date de 1ère coupe des prairies extensives
  • 2ème moitié au plus tôt 6 semaines après la 1ère moitié
  • L’échelonnement et les intervalles entre les coupes doivent être respectés à chaque intervention. Cela signifie que la 1ère moitié peut être fauchée à nouveau au plutôt 12 semaines après la 1ère coupe.
  • Utilisation de conditionneurs interdite

 

Contributions

 

 

Emplacements adaptés

 

  • Dans les paysages cultivés où la haie est un élément traditionnel
  • Aux endroits peu productifs (talus, digues, zones en pente ou autres accidents de terrain, bords de parcelle ou de ruisseaux)
  • Eviter les pelouses et prairies maigres de grande valeur biologique
  • Parallèle au sens de travail des parcelles pour ne pas gêner le travail et si possible dans le sens nord-sud pour minimiser l’ombre portée
  • Dans les paysages ouverts (grandes cultures ou herbages) où nichent des oiseaux tels que l’alouette des champs, le tarier des près, le bruant proyer ou le vanneau huppé, planter uniquement des haies basses (max. 3 m de haut)

 

Mesures favorables à la faune et à la flore

 

  • Tailler moins souvent les espèces à croissance lente que celles à croissance rapide pour maintenir une composition diversifiée de la haie
  • Favoriser les buissons épineux pour les oiseaux comme la pie-grièche écorcheur
  • Laisser des « trouées », viser une grande diversité de structures
  • Quelques tas de branches et d’épierrage ainsi que le bois mort augmentent la diversité des structures et donnent refuge à de nombreux animaux
  • Faucher la bordure tampon par tronçon dès la mi-juillet, en laisser une partie en place toute l’année

 

Dernière mise à jour : 25.11.2015